DO’S & DON’T : Utilisation des images en ligne et copyright

DO’S & DON’T : Utilisation des images en ligne et copyright

Justine Guillard

Justine Guillard

Sur Internet, le visuel est roi. Photos Instagram, images Pinterest, mèmes décalés (…), chaque jour, nous sommes inondés d’images qu’il est facile de « liker » ou de partager avec son réseau. Et les professionnels de la communication ne sont pas en reste. Dans notre métier, nous sommes amenés à (réu)utiliser du contenu et l’image en fait bien évidemment partie. Par exemple, une agence RP peut vouloir relayer la photo d’un influenceur ayant testé le produit d’un client. Pour autant, il y a des règles à respecter. En effet, le copyright - ou « droit d’auteur » - ne s’arrête pas aux frontières du digital et encore moins aux contenus visuels. Petit rappel des bases pour utiliser un visuel sur la Toile.

 

- Vérifier l’authenticité : Avant de publier une image pour son compte, il est essentiel de vérifier sa source afin de garantir sa fiabilité. Ceci est particulièrement vrai pour tous les visuels en lien avec l’actualité. Il n’est pas rare que certains médias omettent cette étape cruciale et publient, dans la précipitation, des images trafiquées et susceptibles de relayer des fake news. Dans ce contexte, prudence est mère de sûreté.

- Obtenir l’autorisation de l’auteur: Il est primordial de contacter l’auteur d’une image afin d’obtenir son accord pour l’utiliser. Par email, tweet ou encore message privé (…), l’accord doit être écrit. Enfin, si l’image en question est disponible sur des banques telles que Flickr, Getty ou Pixabay, il faut impérativement se renseigner sur la licence « Creative Commons » car cette dernière détermine le champ d’utilisation de l’image, qui peut être libre de droit ou payante. Par exemple, si l’on souhaite utiliser un visuel pour illustrer le site ou le blog d’une entreprise, celui-ci doit être disponible pour une « utilisation à des fins commerciales ». .

Identifier l'auteur : Là encore, tout dépend des licences « Creative Commons » qui s’appliquent au visuel. Néanmoins, si l’on souhaite utiliser une image produite par un tiers, il est toujours préférable d’identifier cette personne à travers une mention,  un hyperlien vers son réseau social ou encore vers la publication originale du visuel.

- Lire entre les lignes : Souvent, les entreprises font le choix de se tourner vers les banques d’images en ligne pour éviter les mauvaises surprises de droit d’auteurs. Mais que les images soient gratuites ou non, certaines conditions et/ou restrictions continuent de s’appliquer. Par exemple, il est interdit d’utiliser une photo d'archive pour créer tout ou partie du logo ou d'une marque.

 

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.

Partagez cette histoire:

Read more from the blog

Non classifié(e)

Vous souhaitez étendre votre communication en Europe ? Voici nos 5 conseils pour des campagnes com’ réussies

Sur Internet, le visuel est roi. Photos Instagram, images Pinterest, mèmes décalés (…), chaque jour, nous sommes inondés d’images qu’il est facile de « liker » ou de partager avec son réseau. Et les professionnels de la communication ne sont pas en reste. Dans notre métier, nous sommes amenés à (réu)utiliser du contenu et l’image en fait […] ...Lire la suite

Zahra Bouras
Zahra Bouras
Non classifié(e)

Entreprises : nos trois conseils pour attaquer la fin d’année du bon pied

Sur Internet, le visuel est roi. Photos Instagram, images Pinterest, mèmes décalés (…), chaque jour, nous sommes inondés d’images qu’il est facile de « liker » ou de partager avec son réseau. Et les professionnels de la communication ne sont pas en reste. Dans notre métier, nous sommes amenés à (réu)utiliser du contenu et l’image en fait […] ...Lire la suite

Justine Guillard
Justine Guillard
Non classifié(e)

Comment évaluer sa réputation d’entreprise après la crise du Covid-19 ?

Sur Internet, le visuel est roi. Photos Instagram, images Pinterest, mèmes décalés (…), chaque jour, nous sommes inondés d’images qu’il est facile de « liker » ou de partager avec son réseau. Et les professionnels de la communication ne sont pas en reste. Dans notre métier, nous sommes amenés à (réu)utiliser du contenu et l’image en fait […] ...Lire la suite

Justine Guillard
Justine Guillard

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Est-il temps de façonner votre réputation?

Nous opérons à Londres, Paris et Munich, mais avons un réseau de partenaires aux vues similaires à travers le monde.

nous écrire

Inscrivez-vous à Spark, notre newsletter

Recevez des éléments de réflexion de notre équipe de direction, des vues sur l'actualité, l'outil du mois et un léger soulagement pour les gens de la communication

You can unsubscribe at any time, please read our privacy policy for more information